Paris 28.22€ (+0.57%)

REUT : Veolia recycle les eaux usées traitées depuis plus de 20 ans

Expert de la réutilisation des eaux usées traitées (REUT) depuis plus de 20 ans, Veolia œuvre au quotidien pour préserver la ressource en eau. A travers la mise en place de cette solution, le Groupe démontre sa capacité à préserver le milieu naturel et garantir l’accès à l’eau pour tous. 

Pourquoi réutiliser les eaux usées traitées ?

Soumises à une situation de stress hydrique sans précédent, de nombreux pays font face à des pénuries d’eau qui entraînent des conséquences économiques et sanitaires, et impactent durablement les territoires. Conflits d’usages, désertification des populations locales, tant de problématiques liées au manque d’eau qui constitue un véritable défi d’avenir. Ressource disponible et abondante, les eaux usées traitées peuvent servir, une fois épurées, pour divers usages, notamment agricoles, à la recharge de nappe phréatique et à des usages industriels. Voire même les transformer en eau potable. C’est déjà le cas en Namibie, à Windhoek, où Veolia produit de l’eau potable à partir des eaux usées traitées de la ville pour 400 000 habitants. 

LA REUT en Vendée, un exemple édifiant

Si le Sud-Ouest et les bassins Seine-Normandie et Rhône-méditerranée sont pointés comme principaux territoires à risques par le CAS, la Vendée connaît elle aussi des difficultés. En Vendée, 9 litres sur 10 d’eau potable sont produits à partir d’eaux de surface particulièrement sensibles aux effets du changement climatique.Afin de pallier ce manque d’eau et sécuriser l’approvisionnement local en eau potable, la réutilisation des eaux usées se présente comme une des solutions possibles. Éprouvée et fiable, la technologie de réutilisation des eaux usées traitées est déployée en Europe et au niveau mondial depuis plus de 20 ans. Elle représente un très grand potentiel pour la France où le taux de la réutilisation des eaux usées est actuellement en dessous de 1%.

Enjeu

Assurer et pérenniser l’accès à l’eau face au changement climatique.

Objectif

Trouver des solutions adaptées aux contextes locaux et aux populations et cultures, qui varient en fonction des zones géographiques.

Réponse de Veolia

Poursuivre le développement de solutions ayant déjà prouvé leur efficacité et les dupliquer.

Magazine planet 25 | Veolia

Regard croisé entre Jacky Dallet et Yannick Moreau

Retrouvez l’interview de Jacky Dallet et de Yannick Moreau dans Planet, le magazine de Veolia dédié à la transformation écologique.

Jacky Dallet est le président de Vendée Eau, service public de l’eau en Vendée qui a initié et pilote le programme Jourdain, unique en France, de réutilisation des eaux usées traitées. Yannick Moreau est le maire des Sables d'Olonne qui accueillent l'unité d'affinage et l'approvisionnement en eaux usées.

En quoi consiste le projet Jourdain ?

Jacky Dallet : En Vendée, on va faire ce qu’aucun autre territoire n’a encore osé, en France et en Europe. L’objectif, avec l’usine d’affinage que Veolia construit, est de produire de l’eau de très haute qualité à partir d’eaux usées. Ainsi, à la sortie de notre station d’épuration, plutôt que d’être rejetée en mer, l’eau sera réinjectée dans le milieu naturel et alimentera une réserve d’eau potable pour être, in fine, réintroduite dans le circuit. En d’autres termes, on réduit le cycle de l’eau. Au-delà du volume d’eau garanti, notre ambition, avec nos partenaires (l’agence de l’eau Loire-Bretagne, le département de la Vendée, la région Pays de la Loire, le FEDER, FNADT, la DDTM, l’ARS, l’agglomération des Sables d’Olonne…) ainsi qu’avec nos prestataires comme Veolia, est de démontrer l’efficacité d’un tel procédé, en produisant une eau d’une qualité sanitaire irréprochable. D’autres villes en France sont intéressées pour mettre en place des projets similaires sur leur territoire. 

Quelles sont les conséquences du réchauffement climatique dans votre ville ?

Yannick Moreau : Comme pour toutes les villes littorales, la principale conséquence est l’élévation du niveau de la mer qui augmente les risques de submersions marines. Cependant, aux Sables d’Olonne, ce n’est pas tant le réchauffement climatique qui impacte nos ressources en eau mais l’absence de nappe phréatique qui entretient un stress hydrique grandissant. La Vendée est l’un des départements les plus sensibles aux périodes de sécheresse car elle dépend à 90 % des eaux de surface accumulées dans les retenues d’eau qui, elles, sont très sensibles au réchauffement climatique. Entre l’augmentation de la population et le tourisme, il nous faut trouver des alternatives. L’été dernier, par exemple, nous avons pu bénéficier d’une eau provenant de la forêt de Mervent, à plus de 80 km de chez nous. Le problème, c’est que dans 10 ou 20 ans, on risque un point de rupture. C’est pour éviter cela que le projet Jourdain est si important pour Les Sables d’Olonne. 

83% des Français

sont favorables à la réutilisation des eaux usées pour produire de l’eau potable, qu’ils se disent prêts à boire (enquête “Les Français et le recyclage des eaux usées, ELABE, juin 2021)

320 millions de m3

d’eau économisés par Veolia en 2022 (par rapport à 2019) grâce à l'amélioration des rendements de réseaux 

989 millions de m3 d’eau recyclée

produits par Veolia en 2022

4 piliers déterminants

pour faire aboutir des projets de recyclage d’eaux usées : la technologie, l’acceptation par les populations locales, l’aspect réglementaire et le volet financier 

La réutilisation des eaux usées, une expertise Veolia

Veolia développe son expertise dans la réutilisation des eaux usées depuis plus de 20 ans. Le Groupe a accompagné le projet pionnier de réutilisation des eaux usées traitées en Vendée grâce à son savoir-faire, et à travers des garanties techniques tant sur le plan environnemental que sanitaire. Veolia bénéficie d’une complète maîtrise de la technologie de la réutilisation des eaux usées sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Cette expertise unique permet ainsi au Groupe de répondre de manière concrète aux enjeux de ses clients, qu’ils soient réglementaires ou techniques. 

A Windhoek en Namibie, Veolia opère depuis plus de 20 ans la toute première usine au monde à utiliser la solution de réutilisation des eaux usées traitées. Grâce à cette technologie, ce sont 400 000 habitants qui sont alimentés quotidiennement en eau potable à partir des eaux usées recyclées, tout en palliant à la problématique locale du stress hydrique. C’est également le cas à West Basin, en Californie (Etats-Unis), où Veolia produit cinq qualités d’eau à partir des eaux usées de la région, évitant ainsi le prélèvement de plus d’1 milliard de m3 d’eau dans la nappe phréatique locale. Enfin, en France, le Groupe a initié en 2022 un vaste programme de REUT avec pour objectif de préserver plus de 3 millions de m3 d’eau chaque année, grâce à la mise en place d’unités compactes de recyclage de l’eau sur toutes les STEP le permettant. 
 

REUT

Recycler les eaux usées : une solution efficace contre la sécheresse


Découvrez VERSO, la chaîne pédagogique qui explique les coulisses de la transformation écologique